entete-page-calendrier

Histoire et origine de l’ENA

tamura-sensei-entrainementCitons Maître Tamura dans son texte fondateur de Shumeikan de 1992 : « Je tiens avant toute chose à rappeler ici pourquoi j’ai voulu ce Dojo. Face à l’essor très rapide qu’a pris notre discipline, nous manquons cruellement de véritables enseignants et les conséquences de ce phénomène doivent apparaître clairement aux yeux de ceux qui savent voir.

L’Aïkido est une voie de perfectionnement de l’homme. Il ne suffit pas de posséder le brevet d’état ou d’avoir l’aval de son professeur pour enseigner… Vous qui avez la charge d’enseigner, n’êtes-vous pas conscients de ces limites ? Certains penseront sans doute qu’ils n’ont pas ce genre de problèmes, puisque leurs élèves sont satisfaits de leur enseignement qu’ils continuent donc à suivre la voie comme il leur chante, mais qu’ils sachent aussi qu’ils n’ont pas eu de liens étroits avec nous.

Ceux que nous voulons rassembler en ce dojo sont ceux qui se heurtent à des problèmes et qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour les résoudre. Je souhaiterais pouvoir y approfondir tout ce qu’il n’est pas possible de travailler réellement lors de stages ou des entraînements habituels. Il me sera donc impossible de pouvoir m’occuper de plus d’une trentaine de personnes à la fois. Les capacités des uns et des autres étant variables, je souhaite organiser différents types de stages afin de répondre aux besoins de tous. ».

Histoire de l’Ecole Nationale d’Aïkido (ENA)

  • février 1992 : Achat de l’hôtel des Allées à Bras
  • novembre 1992 : Visite du deuxième DOSHU à Bras
  • avril 1993 : Début des travaux de réhabilitation
  • mai 1993 : Installation du dojo provisoire
  • mars 1994 : Construction et installation du nouveau dojo
  • 2 septembre 1995 : Dojo Biraki, inauguration officielle du dojo par Maître Tamura et Maître Sasaki
  • octobre à novembre 1995 : rénovation et construction des chambres et annexes
  • 25 novembre 2000 : Cérémonie marquant la fin des travaux et ouverture des locaux rénovés
Partager sur les réseaux sociaux :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+