entete-page-communaute

Le sens de Shumeïkan

Dans l’esprit des fondateurs de l’ENA, sous l’impulsion de Maître TAMURA, le premier des buts était de créer un Dojo, mis à disposition de ce dernier, pour lui permettre d’y imprimer sa voie. Ainsi, avec ce dojo, L’ENA a pour objectifs essentiels :

  • approfondir l’enseignement et la pratique de l’Aikido selon les « éléments clés » laissés par TAMURA Senseï ;
  • former des enseignants véritables ;
  • rassembler des pratiquants d’aïkido soucieux de rechercher leur perfectionnement technique et leur développement mental et moral selon la lignée tracée par le fondateur de la discipline, Maître UESHIBA MORIHEI ;
  • favoriser la création et le maintien de liens amicaux et constructifs entre ses membres ;
  • préserver et diffuser l’héritage moral et technique que Maître TAMURA a confié aux pratiquants d’Aikido.

 

TAMURA Shihan a choisi le nom de « Shumeïkan » pour son Dojo.

L’idéogramme ‘SHU’ est emprunté à l’expression « Shurikoseï » qui implique de mettre en ordre ce qui n’était encore que forme imparfaite. L’idéogramme ‘MEÏ’ est issu de l’expression « Kokameïsho » qui évoque de projeter lumière et clarté, notamment pour éclairer les endroits cachés. Ainsi ‘SHUMEÏ’ veut dire ranger et illuminer.

Citons TAMURA Shihan : « Je vous demande de réfléchir au rêve que j’avais quand j’ai choisi ce nom de SHUMEÏKAN pour le Dojo ».

(Il convient de préciser que Senseï insistait sur le fait que le sens du mot Shumeikan dépasse la jonction des idéogrammes qui le composent).

Partager sur les réseaux sociaux :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+