Shumeikan n°1, 2008. Jacques Bonemaison Shihan – AMATERASU O MI KAMI, la déesse du soleil, éclaire jusqu’au coeur de l’Aïkido

1,50

Shumeikan n°1, 2008. Jacques Bonemaison Shihan – AMATERASU O MI KAMI, la déesse du soleil, éclaire jusqu’au coeur de l’Aïkido.

Catégorie :

Description

« Étudier un Do, c’est suivre un chemin vers l’homme qui est en nous, un chemin créé pour être suivi par tous. Cette idée est à la base du Shintô ». À ces précieuses indications, Tamura Senseï ajoute que « la culture japonaise s’est forgée dans les Dojo ; on ne peut, ni la limiter, ni la diviser ». Dès lors, confie-t-il, il est plus facile de percevoir l’Aïkido si l’on étudie l’esprit qui sous-tend la culture japonaise.

Qu’il nous soit donc permis d’entre-ouvrir cette porte, et de poser notre regard sur Amaterasu 0 Mi Kami, qui occupe sans aucun doute la première place dans le panthéon Shintô, et présente un intérêt majeur pour l’Aïkidoka.

Partager sur les réseaux sociaux :
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+